• Tel: +34 976 85 40 19

Articles par :

Ant4026Ptr42

Les machines agricoles Los Antonios au Salon d’Almazán

1024 768 Los Antonios

Les 18, 19 et 20 mai a eu lieu la 58e édition du Salon des machines agricoles d’Almazán. La commune de Soria a accueilli une fois de plus son salon populaire, centré sur l’agriculture et l’élevage tout en intégrant de nouveaux domaines, comme le secteur du meuble ou encore de l’alimentation.

Almazán est la « ville du meuble », raison pour laquelle son principal événement, le salon agricole, évolue pour inclure d’autres activités importantes de la région, d’où le changement de nom de l’événement, devenu le Salon des expositions depuis 2017.

Répartie sur plus de 100 000 m2, la zone d’exposition a accueilli plus de 250 exposants et reçu plus de 50 000 visiteurs. En outre, le salon a également réuni un grand nombre d’activités ludiques et culturelles en lien avec ce rendez-vous commercial et industriel, comme un bal et différents ateliers.

Présentation des nouveautés Los Antonios au salon agricole d’Almazán

L’un des exposants au Salon des machines agricoles d’Almazán a été Agrotécnica Los Antonios, entreprise spécialisée dans le nivellement des sols. En cette occasion, l’entreprise aragonaise a présenté une large gamme de produits pour le nivellement de sol, notamment trois nouveautés :

  • Lame bull pour relevage avant Angledozer et Tildozer : un équipement conçu pour les professionnels en quête d’une précision maximale dans les travaux de nivellement.
  • Lame niveleuse arrière lourde : offre un niveau de finition du sol de qualité ainsi qu’une grande rapidité de manœuvre, grâce à sa structure lourde permettant un travail très agile.
  • Décompacteurs : nouvelle famille de décompacteurs plus puissants et résistants, parfaits pour les travaux les plus exigeants.

Le Salon des machines agricoles d’Almazán a donné la possibilité aux visiteurs et professionnels de connaître les nouveautés de Los Antonios.

Salon de l’agriculture 2018 : de bons résultats et plus de visites

400 400 Los Antonios

La participation à la 55e édition du Salon international de l’agriculture, qui s’est tenu du 24 février au 4 mars, à Paris, a augmenté de près de 9 %, pour 672 570 visiteurs cette année et plus de 40 visites officielles de politiques français et 68 délégations étrangères.

Après 9 jours intenses, la plus grande ferme éphémère de France se conclut sur un bilan positif, non seulement avec l’augmentation de la fréquentation, de près de 9 % par rapport à l’édition de 2017, mais aussi en matière de contenu, jamais aussi orienté sur l’agriculture auparavant. C’est aussi un président de la République qui bat tous les records, en passant plus de 12 heures au salon, le jour de l’inauguration, le 24 février.

Après avoir déclaré à la presse qu’il n’irait pas au salon, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, s’est finalement rendu Porte de Versailles, où il a rencontré la présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), Christiane Lambert, sans pour autant passer par les halls 1 et 2 – éleveurs et pôle végétal – pourtant passages obligés pour toutes les visites officielles.

À l’échelle internationale, 68 délégations étrangères sont venues en quête d’informations autour d’un secteur clé de l’économie française, qui contribue à plus de 11 milliards d’euros à l’excédent commercial.

Enfin, pour le grand public, cette 55e édition du Salon international de l’agriculture a été l’occasion de connaître les exposants, de goûter la gastronomie française et de connaître les nouveaux enjeux de l’agriculture de l’Hexagone.

Quoi qu’on en dise, le Salon international de l’agriculture reste et restera toujours une référence de l’agriculture française pour éleveurs, producteurs et fabricants de machines agricoles.

Plus d’infos sur le site officiel du Salon de l’agriculture : https://www.salon-agriculture.com/.

FIMA 2018 : le grand rendez-vous du machinisme agricole

629 271 Los Antonios

Du 20 au 24 février, près de 1 500 entreprises issues de 68 pays transformeront les installations de Feria de Zaragoza en une énorme vitrine mondiale pour les innovations techniques du secteur agricole.

Dernière ligne droite pour le FIMA 2018, qui sera le plus grand rendez-vous de son histoire. Le Salon international des machines agricoles augmente toujours plus à chaque édition. Cette 40e édition bat de nouveaux records en matière de surface d’exposition et de marques présentes (150 000 m2 et 1 357 marques en 2016 contre 160 000 m2 et 1 476 marques en 2018).

Ce rendez-vous représente non seulement le meilleur reflet de l’intense évolution d’un secteur qui, selon le président de Feria de Zaragoza, Manuel Teruel, « devance parfois les autres secteurs, avec de nombreuses innovations transférées ensuite vers le secteur automobile », mais aussi le plus grand tremplin pour la professionnalisation, la modernisation et l’amélioration de la productivité agricole.

Le Concours des nouveautés techniques, organisé à chaque édition, en est la preuve : cette année, 115 innovations provenant de 68 entreprises ont été présentées. Toutes ces innovations seront exposées à Saragosse.

Manuel Teruel ajoute également que les journées techniques organisées en parallèle feront de Saragosse un « centre mondial de la connaissance et de l’intelligence compétitive » pendant la durée du salon. Toujours dans le cadre du FIMA 2018, les 19 et 21 février aura lieu la 6e édition du Forum national sur le développement rural, qui abordera trois éléments stratégiques : l’irrigation, l’agriculture de précision ainsi que la fertilisation et la protection végétale. Des cas pratiques liés aux innovations et développements du secteur viendront illustrer ces thèmes.

Relié aux universités et centres de formation professionnelle, le FIMA attire également les jeunes, toujours plus présents pour découvrir les innovations en lien avec les machines agricoles. « Dans l’agriculture, comme dans les autres secteurs, l’heure est aux nouvelles technologies, et ce sont les jeunes qui représentent le futur du secteur ».

Ce regard vers les nouvelles générations est très présent dans l’organisation du salon, qui mise également sur le monde du numérique afin de faciliter l’inscription aux visiteurs sur le site internet. Une application mobile a également été mise en place pour offrir toutes les informations pratiques.

Pour en savoir plus, consultez le site officiel du FIMA 2018 et rendez-vous à Feria de Zaragoza du 20 au 24 février.

FIMA 2018 : 1 500 marques sont attendues

629 271 Los Antonios

L’édition 2018 du Salon international du machinisme agricole (FIMA), qui aura lieu du 20 au 24 février dans les installations de Feria de Zaragoza, à Saragosse, en Espagne, dépassera les chiffres de l’édition 2016 en réunissant près de 1 500 marques sur 160 000 m2 d’exposition. Le président de l’organisation, Jaime Hernani, se réjouit de ces chiffres optimistes qui, selon lui, en feront un rendez-vous unique.

Une quarantième édition record et de meilleure qualité pour laquelle Feria de Zaragoza a élaboré une vidéo promotionnelle pour montrer l’importance de la technologie et du développement du secteur des machines agricoles au cours des dernières années. Le nombre de produits et machines présentés au Concours a également augmenté, en passant de 108 en 2016, présentés par 45 entreprises, à 115 cette année, par 68 entreprises.

Tous ces chiffres reflètent l’essor et l’excellente gestion du FIMA 2018. La prochaine édition continuera aussi à parier sur le numérique afin de faciliter la présence des visiteurs à travers le site internet. Suite au succès de l’édition précédente, l’application mobile est également l’un des outils les plus remarquables. À l’occasion de cette nouvelle édition, l’application offrira un profil plus dynamique et des services d’informations complets, avec les plans des pavillons, la liste des entreprises, leurs emplacements…

Ces initiatives ont pour but de renforcer la position du FIMA, qui confirmera son rôle à l’égard des principales entreprises et associations du secteur et qui deviendra indubitablement la vitrine de référence pour présenter et exposer les machines agricoles les plus innovantes.

Plus d’informations sur le site officiel du FIMA.

Agritechnica : succès de la bioénergie et de l’intelligence artificielle

1024 683 Los Antonios

Dans le cadre du concours de l’innovation du salon Agritechnica, un réseau de robots autonomes et électriques ainsi qu’un tracteur électrique ont été présentés et récompensés.

Plus que quelques jours de l’Agritechnica, le premier salon des machines agricoles, qui a lieu tous les deux ans à Hanovre, en Allemagne.

Cette énorme vitrine constitue une plateforme de présentation des plus grandes innovations du secteur, si bien que le salon organise les Innovation Awards de l’Agritechnica, présidé par des jurés experts en la matière. Un concours qui permet d’avoir un aperçu des machines agricoles du futur.

Cette année, on retiendra notamment deux médailles d’argent, du fait de l’impact de la robotique et de la bioénergie sur l’agriculture de demain.

D’un côté, le réseau MARS, des robots agricoles mobiles, présenté par la célèbre marque européenne Fendt ; la première application de ce type. Ce réseau de robots compose une série d’unités mobiles, autonomes et électriques qui se déploie pour l’ensemencement du maïs. Un opérateur remplit les robots de graines puis contrôle leur travail au champ. Ces petites unités travaillent de façon silencieuse et sans éclairage, ce qui les rend adaptées au travail nocturne et à proximité des villages, comme l’a remarqué le jury. Chaque unité peut porter jusqu’à 40 kg de graines et travaille de façon coordonnée au champ. Les robots enregistrent également toutes les données de travail en ligne et communiquent entre eux et avec l’opérateur.

De l’autre, le premier tracteur électrique au monde, également présenté par Fendt, et conçu pour de multiples travaux au champ. En utilisant le train moteur d’un modèle Vario de 50 kW, le moteur à combustion, les systèmes d’échappement, d’air et de carburant ainsi que le radiateur sont remplacés par un bloc de batterie, un moteur électrique compact et un système de commande électrique. La batterie haute tension délivre 100 kWh, se charge rapidement et offre une autonomie de quatre heures de travail à rythme moyen. Un innovant système de gestion thermique composé d’une pompe à chaleur permet également de contrôler efficacement la température en cabine. D’autre part, la batterie présente également l’avantage de servir de réserve intermédiaire pour l’énergie stockée au sein de l’exploitation.

Si vous voulez découvrir ce matériel agricole du futur, rendez-vous au salon Agritechnica du 12 au 18 novembre, à Hanovre, en Allemagne.

Agritechnica 2017 : plus de 300 innovations en lice

296 133 Los Antonios

Le salon Agritechnica est le premier rendez-vous mondial des machines et technologies agricoles. Les fabricants de machines agricoles ont pour mission d’inspirer les visiteurs de l’Agritechnica 2017 à travers leurs nombreuses innovations. L’organisateur de l’événement, DLG, société agricole allemande, a indiqué que plus de 300 innovations ont été présentées au jury afin de décrocher les récompenses en matière d’innovation de l’édition 2017 du salon, qui confirme une fois de plus sa place de leader mondial de la présentation et du lancement de nouvelles technologies et machines agricoles.

Ces innovations s’appliquent à presque toutes les branches de l’agriculture, les principales étant :

  • Tracteurs, matériel de chargement mobile et technologie de transport
  • Technologie et logiciel d’optimisation de processus
  • Équipements et machines agricoles de coupe, tonte, manipulation et mise en bale
  • Protection du sol et des cultures

Un total de 175 exposants issus de 24 pays ont soumis de nouveaux produits pour la première fois à l’occasion de l’édition 2017 de l’Agritechnica. Leurs projets entreront en lice pour les Gold et Silver Innovation Awards de l’Agritechnica 2017 et seront évalués par un jury indépendant composé d’experts internationaux nommés par DLG, qui attribuera alors les récompenses aux développements qu’il juge les plus innovants.

La médaille d’or sera remise à un concept présentant un nouveau processus ou améliorant considérablement un processus déjà existant, tandis que les médailles d’argent seront attribuées aux développements de produits améliorant une fonctionou un processus.

Les Gold Innovation Awards de l’Agritechnica 2017 seront présentés par le président de DLG, Carl-Albrecht Bartmer à l’occasion de la soirée traditionnelle Max Eyth, qui aura lieu le lundi 13 novembre. M. Bartmer présentera également les Silver Innovation Awards lors d’une cérémonie spéciale le jour de l’ouverture du salon, le dimanche 12 novembre. Le salon Agritechnica 2017 aura lieu à Hanovre du 12 au 18 novembre et plus de 2 500 exposants seront présents. Plus d’informations sur le site du salon : www.agritechnica.com.

Concurrence espagnole : les agriculteurs français jettent leurs fruits

1024 680 Los Antonios

Les syndicats accusent les distributeurs d’accumuler la marchandise, de paralyser le marché et de proposer des prix à la baisse.

Mercredi dernier, les agriculteurs français ont déversé des dizaines de tonnes de pêches, nectarines et abricots devant un supermarché de la ville de Perpignan afin de protester contre l’approvisionnement de produits espagnols qui font chuter les prix.

Selon la radio France Bleu Rousillon, la manifestation a commencé à 5 heures du matin lorsqu’une vingtaine d’agriculteurs ont déversé leur chargement devant un établissement de Leader Price situé à proximité du marché de Saint Charles, au bord de Perpignan.

L’un des protestants, mentionné sur le site internet du quotidien L’Indépendant de Perpignan, a dénoncé l’arrivée de fruits et légumes espagnols sans l’établissement préalable d’un prix minimum. « Les camions sortent du lieu de production et la négociation est conclue sur la route », explique-t-il, ce qui provoque l’accumulation des marchandises de la part des importateurs, le gel du marché ainsi que la chute des prix, et finit par convaincre les distributeurs français pour acheter ces produits au détriment de la production locale.

Dans des déclarations au journal, des syndicats agricoles français accusent les groupes de distribution d’indiquer qu’ils commercialisent uniquement des fruits nationaux, alors qu’en réalité, ils vendent la production espagnole, notamment les magasins éloignés des zones de culture, qui pensent échapper aux contrôles. « Notre production nationale reste dans les arbres ou les chambres frigorifiques », se sont-ils plaints.

Tracteur autonome : révolution du machinisme agricole

900 675 Los Antonios

Les nouvelles technologies continuent d’envahir les champs pour gagner en efficacité et productivité agricoles. Grande première en Europe, Case IH, du groupe CHN Industrial, a présenté le premier prototype de tracteur autonome à l’occasion du SIMA 2017. Son design futuriste arbore des éléments révolutionnaires ainsi que d’autres fonctions en phase de développement.

Le principal obstacle consiste à obtenir une homologation bien définie. Le fabricant américain indique être en phase de négociation avec les institutions afin de convenir d’un accord. Autre problème à régler, la sécurité : en cas d’accident, qui sera responsable ? Ce concept de 11 tonnes peut travailler 24 heures sur 24, mais toujours sous la surveillance d’un opérateur connecté au logiciel depuis une tablette. Le tracteur compte plusieurs radars, capteurs et GPS permettant de détecter les obstacles et de s’arrêter ou de prendre un autre itinéraire.

Le design représente la façon dont Case IH voit le futur du tracteur autonome, en supprimant la cabine, bien que le fabricant possède également une version autonome standard avec cabine. Dans un futur plus proche, la transition passe par la vente de tracteurs conventionnels auxquels il serait possible d’intégrer la fonction autonome, comme l’affirme Peter Friis, directeur marketing de Case IH de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique : « le futur consiste non pas à acheter la version autonome, mais plutôt à pouvoir l’ajouter en option ».

Cette avancée technologique consiste à offrir une plus grande productivité, une plus grande sécurité ainsi qu’un gain considérable de temps aux agriculteurs. En effet, tandis que le tracteur prépare le sol, l’opérateur peut effectuer d’autres fonctions. En un coup d’œil sur la tablette, il peut voir l’avancement du travail effectué. Selon les enquêtes menées par Case IH auprès des professionnels de l’agriculture, la nouvelle machine agricole est accueillie de façon plus que positive dans le secteur.

Reste encore à fixer le prix, mais tous les marchés sont valides pour installer ce tracteur autonome, même si son efficacité sera plus exploitée dans les grandes exploitations d’Amérique du Nord et d’Australie.

SIMA 2017 : Mondial des fournisseurs de l’agriculture et de l’élevage

772 519 Los Antonios

Le Salon international du machinisme agricole aura lieu du 26 février au 2 mars à Paris Nord Villepinte.

 

Le SIMA est l’un des salons internationaux de référence dans le secteur de l’agriculture et du machinisme agricole. Cette nouvelle édition donnera un aperçu pratique du métier d’agriculteur au cours des dix prochaines années et permettra d’échanger autour des défis actuels et futurs, en donnant la priorité à l’efficacité et aux exploitations.

L’objectif du SIMA est plus que jamais d’accompagner l’ensemble des acteurs du secteur de l’agriculture afin de créer un monde agricole toujours plus efficace et durable. En effet, le salon se veut d’être la connexion entre les différents professionnels de l’agriculture à travers des événements tels que le SIMA Dealer’s Day-ting et la rencontre B2b entre exposants et concessionnaires du monde entier, ou encore le SIMA African Summit, qui réunit les protagonistes du secteur agricole d’Afrique, pour soutenir l’expansion de la mécanisation agricole durable dans les pays en voie de développement.

Le SIMA se veut d’être un point de rencontre. Son approche pragmatique et visionnaire donne la priorité à l’innovation en regroupant les collaborations de diverses institutions (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, pôle de compétitivité Industries et Agro-ressources, écoles d’ingénieurs de 7 pays, etc.) ainsi que différents rendez-vous : API-AGRO Hackaton, 48 heures dédiées à la création d’applications innovantes en lien avec le secteur agricole ; Agreen’Startup, concours pour réinventer l’agriculture ; et village Start-up et ses « pousses vertes » issues de l’ère numérique… Sans oublier les exposants et leurs plus de 600 nouveaux produits, dont 120 candidats aux SIMA Innovation Awards.

L’innovation, au cœur du SIMA, s’adresse à tout type d’exploitation indépendamment de la taille et de la spécialisation. Le SIMA reçoit depuis plusieurs années des visiteurs internationaux en provenance de 142 pays. Pour découvrir de nouveaux horizons, le salon leur donne à nouveau la possibilité de visiter des exploitations agricoles innovantes en dehors du Parc des expositions de Paris afin de leur offrir une vision de l’agriculture française reflet de la détermination de tout un secteur décidé à innover pour avancer.

Plus d’informations sur le site officiel du SIMA.

  • 1
  • 2

Infos Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts cookies, En savoir plus et gérer ces paramètres.

ACEPTAR
Aviso de cookies