• Tel: +34 976 85 40 19

Tracteur autonome : révolution du machinisme agricole

900 675 Los Antonios

Les nouvelles technologies continuent d’envahir les champs pour gagner en efficacité et productivité agricoles. Grande première en Europe, Case IH, du groupe CHN Industrial, a présenté le premier prototype de tracteur autonome à l’occasion du SIMA 2017. Son design futuriste arbore des éléments révolutionnaires ainsi que d’autres fonctions en phase de développement.

Le principal obstacle consiste à obtenir une homologation bien définie. Le fabricant américain indique être en phase de négociation avec les institutions afin de convenir d’un accord. Autre problème à régler, la sécurité : en cas d’accident, qui sera responsable ? Ce concept de 11 tonnes peut travailler 24 heures sur 24, mais toujours sous la surveillance d’un opérateur connecté au logiciel depuis une tablette. Le tracteur compte plusieurs radars, capteurs et GPS permettant de détecter les obstacles et de s’arrêter ou de prendre un autre itinéraire.

Le design représente la façon dont Case IH voit le futur du tracteur autonome, en supprimant la cabine, bien que le fabricant possède également une version autonome standard avec cabine. Dans un futur plus proche, la transition passe par la vente de tracteurs conventionnels auxquels il serait possible d’intégrer la fonction autonome, comme l’affirme Peter Friis, directeur marketing de Case IH de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique : « le futur consiste non pas à acheter la version autonome, mais plutôt à pouvoir l’ajouter en option ».

Cette avancée technologique consiste à offrir une plus grande productivité, une plus grande sécurité ainsi qu’un gain considérable de temps aux agriculteurs. En effet, tandis que le tracteur prépare le sol, l’opérateur peut effectuer d’autres fonctions. En un coup d’œil sur la tablette, il peut voir l’avancement du travail effectué. Selon les enquêtes menées par Case IH auprès des professionnels de l’agriculture, la nouvelle machine agricole est accueillie de façon plus que positive dans le secteur.

Reste encore à fixer le prix, mais tous les marchés sont valides pour installer ce tracteur autonome, même si son efficacité sera plus exploitée dans les grandes exploitations d’Amérique du Nord et d’Australie.

Infos Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts cookies, En savoir plus et gérer ces paramètres.

ACEPTAR
Aviso de cookies